Académie de la Bresse 2017

Voici le palmarès des Bressans de l’Année 2017.
Une soirée concoctée par l’Académie de la Bresse, le 7 février 2018 à Ainterexpo Bourg en Bresse

#AcaBresse

Bressans d’Honneur :

Biscuits Bouvard
Ceyzériat (300 M€ de CA dont 40 % à l’export).

Elisabeth Perrin
Paris-Jasseron (30 ans de Figaro, journaliste au TV Magazine depuis sa création).

Bertrand Coqueugniot
Paris-Bourg-en-Bresse (producteur de musique, Washi Washa).

Cour de cœur :

Christine et Hélène Robin (mère et fille)
Domsure (une vie entière dédiée à l’élevage et ambassadrices des traditions bressanes).

Bressan de l’Année :

Couple Martial & Martine Darbon
Dommartin (lait de la coopérative Bresse-Val-de-Saône en brique « C’est qui le patron ? » et
désormais en bouteille).

————————————————————————–

C’est qui le patron ?

Martial Darbon est le Président de la Coopérative Bresse-Val-de-Saône. Jusque-là, rien d’extraordinaire me direz-vous et vous aurez raison. Comme tous les éleveurs, il vit au quotidien la crise du prix du lait. Avec la cinquantaine de producteurs de la coopérative,
ils assistent à leur lent déclin qui va les mener inexorablement à ne plus pouvoir payer
leurs charges et, à terme, à disparaître.
Mais heureusement, il y a Martial Darbon, avec, jamais très loin et toujours en soutien, son
épouse Martine. Plutôt que subir, il décide d’agir. À contrario de cette tirade extraite du Cidre :
« À vaincre sans baril, on triomphe sans boire », il va prendre des risques. Un peu avec
l’énergie du désespoir, mais beaucoup avec cette conviction qu’un lait 100 % naturel et bressan ne peut pas disparaître.
Il convainc la marque « C’est qui le patron ? » *, lancée par Nicolas Chabanne – qui s’était déjà
distingué avec son mouvement antigaspi des « Gueules cassées » – à se pencher sur le lait. Cette marque, c’est une démarche, où plutôt une philosophie, de commerce équitable, qui inverse le processus de la Marque de Distributeur qu’imposent les géants de la grande distribution aux producteurs en les étranglant financièrement.
« C’est qui le patron ? », c’est une marque de consommateurs. Comment ça marche ? Par
internet, les consommateurs sont interrogés sur les caractéristiques du lait qu’ils veulent, sans oublier, nerf de la guerre, le prix de la brique qu’ils sont prêts à payer. En quinze jours, en plein mois d’août, ils sont plus de 8 000 à participer à cette consultation 2.0 sur le lait.
Martial Darbon et les éleveurs de la Coopérative-Bresse-Val-de-Saône sont alors rassurés de constater que le cahier des charges des internautes-consommateurs est en tous points conformes avec leur manière de produire.
Fin du premier acte qui se situe au niveau des intentions. Pour passer à l’action, Martial Darbon va utiliser un charisme et atteindre un degré de persuasion incroyable. Avec son débit de paroles mitraillette, son petit accent bressan et son air de toujours sortir de l’étable, il multiplie les rendez-vous, parfois en combinaison et en bottes. Entre deux traites, on n’a pas toujours le temps de se changer.
Événement n° 1 : il parvient à convaincre Carrefour de mettre en rayon le lait bressan « C’est qui le patron ? »
Événement n° 2 : C’est un succès quasi immédiat. Et c’est aussi énormément réconfortant de constater que les consommateurs sont prêts à mettre un peu plus cher dans des produits de
qualité. La brique est vendue 99 centimes d’euros, ce qui laisse une marge assurée de 39 centimes par litre aux producteurs bressans, contre 20 centimes au plus fort de la crise début 2016.
Les prévisions les plus optimistes misaient sur 5 millions de litres vendus sur l’année 2017.
Sans pub, sans marketing et sans commerciaux, le lait « C’est qui le patron ? » va s’écouler à plus de 35 millions de briques ! Soit le nouveau produit le plus vendu depuis 30 ans. En effet, jamais une grande marque n’a fait mieux.
Boostée par le style et le look Martial Darbon, la marque « C’est qui le patron ? » va séduire
les autres enseignes de la distribution : Auchan, Casino, Intermarché, Leclerc, et très bientôt Super U : toutes les enseignes réclament la brique bleue !
Le logo de la brique « C’est qui le patron ? » a été dessiné en une nuit et son design n’a pas fait l’objet de recherches très poussées. Mais ce qui est réconfortant, c’est que, loin des préceptes du marketing et de la publicité, de nombreux consommateurs misent aujourd’hui sur la qualité et sur l’authenticité.
Je me demande si ce n’est pas là le plus gros exploit de la coopérative Bresse-Val-de Saône.
Face à ce succès, la marque va s’étendre aux jus de pomme, au beurre et même aux pizzas.
Quant à Martial Darbon, il garde les pieds sur terre malgré une réception à l’Élysée le 22 mai
2017 et un éloge appuyé du Président Macron lors de son discours aux États Généraux de
l’Alimentation du 11 octobre dernier.
Martial Darbon n’est pas dupe de tout cela. Mais ce qu’il sait, c’est qu’il a sauvé de la faillite 51 producteurs de lait de Bresse, des cantons de Replonges, Attignat, Vonnas et Châtillon-sur-Chalaronne. Face aux difficultés de l’élevage, il y en a qui font des blocus et des manifs en cassant tout, et d’autres qui ont l’énergie et le courage de penser qu’ils peuvent changer la société pour s’en sortir.
C’est qui le patron ? C’est Martial Darbon !

(Texte de Charly Cordenod, vice-président de l’Académie de la Bresse)
Photo : (c) Pascal Muradian

C’est qui Le Patron ? – La Marque du Consommateur

*Voir : http://lamarqueduconsommateur.com

Image may contain: 10 people, people smiling
2018-02-10T18:43:14+00:00February 10th, 2018|L'AIN, LA BRESSE|0 Comments

Leave A Comment